Qui sommes nous?


Stéphanie


Je m'appelle Stéphanie, j'ai bientôt 45 ans.

J'aime cuisiner, coudre, tricoter, lire, marcher et aussi ne rien faire !!!

Ces activités sont pour moi sources de méditation, d'introspection, d'inspiration et de rêve.

Je suis plutôt zen, peu de choses m'angoissent ou ne me stressent.

Je m'adapte facilement aux personnes, aux endroits.

Je vis au jour le jour, je profite des moments présents et d'ailleurs j'ai du mal à me projeter dans le futur.

L'anticipation et la programmation sont de ce fait très compliquées pour moi.


Nicolas


« Je ne vis pas pour être un esclave, mais le souverain de mon existence »


Je m'appelle Nicolas, j’ai 47 ans. 

J’aime la montagne, les sports qui l’accompagnent, faire la fête avec les amis et l’aventure.

En Janvier 2018, j’ai pris une décision importante dans ma vie.

Directeur général d’une concession automobile depuis presque 17 ans, il faut bien reconnaître que tout se passait plutôt bien pour moi professionnellement.

J’ai quitté mon poste non sans une certaine tristesse mais je sens le besoin d’écrire un nouveau chapitre de ma vie et de me donner un nouvel élan.


Pierre


Je m’appelle Pierre, j’ai 10 ans.

Je suis accro aux écrans et ça agace mes parents.

J’adore jouer avec d’autres enfants et donc seul, je m’ennuie.

J’ai très envie d’aller au Japon pour les mangas et au Brésil pour voir Rio car c’est coloré (peut-être que je vais pouvoir rencontrer Neymar !)

Mes parents vont m’enseigner le CM2, j’espère qu’ils ne seront pas trop sévères et que je n’aurais pas trop de devoirs  !!!


Ensemble


Nous sommes les heureux parents de Mathilde, 22 ans, Juliette 20 ans et Pierre 10 ans.

Bon, jusqu’à maintenant nous avons plutôt réussi les étapes de la “to-do-liste” que la société nous impose.

Nous ne regrettons rien de tout ce que l’on a vécu mais le conformisme ayant une limite, il était venu le temps d’écrire une nouvelle page pour continuer à trouver la vie formidable.

Les filles sont autonomes, la maison est trop grande, nous avons envie de changer d’air.

Parallèlement à la décision de Nicolas, nous décidons de vendre la maison et de quitter les Landes et d’installer notre “camp de base” à Arreau (pour info, c’est le plus beau village du monde dans la plus belle vallée du monde, ça c’est dit !!).

Se présentent à nous des opportunités de vie.... et comme « dés l’instant où vous vous engagez, la providence intervient elle aussi. Tout une série d’évènements jaillissent de la décision, comme pour l’appuyer par toutes sortes d’imprévus (...) » (Goethe).

Nous sommes bien différents, nous n’avons pas forcément les mêmes centres d’intérêt mais il y a bien une chose que nous aimons beaucoup tous les 2 c’est « le voyage ».

On a déjà un peu voyagé, mais à l’instar d’une journée de travail...   la plupart du temps avec un cadre bien défini et surtout un « timing » précis.

Vient alors l’idée d’une aventure au long cours plus que d'un voyage, peut-être d’abord de quelques semaines, juste avant de retrouver une activité professionnelle conventionnelle pour rester dans la « norme ».

Mais voilà, un autre point qui nous uni, nous ne sommes pas adeptes du conformisme.

Alors, RESET !

Le 25 février dernier, on décide de partir faire « le Tour du Monde ».

5 mois pour se nettoyer, vendre la maison, les meubles, se débarrasser de l’inutile et croyez nous, c’est la majorité de ce que nous possédions !!

5 mois pour se préparer, construire un itinéraire, acheter les billets, les visas, les sacs à dos, se faire vacciner, souscrire une assurance voyage, et organiser notre absence.

5 mois pour remercier les collègues, les connaissances, dire au revoir aux amis et aux gens que l’on aime, profiter de la famille avant le départ.

Mathilde et Juliette Sont entrées sereinement dans leur vie de jeune adulte.

Pierre “accepte” que ses parents lui enseignent le CM2.

Le 5 août, nous partons à 3 pour une année.

Back to Top